Lien de causalité entre la faute de gestion et l’insuffisance d’actif

Pour condamner condamner le gérant de la société à supporter l’insuffisance d’actif, le juge doit caractériser le lien de causalité entre la faute de gestion retenue et l’insuffisance d’actif.

La société E. a été mise en redressement puis liquidation judiciaires.

Dans un arrêt du 26 juin 2017, la cour d’appel de Bordeaux a condamné le gérant de la société à supporter l’insuffisance d’actif.
Elle a retenu qu'outre ses fautes tenant à une déclaration de cessation des paiements tardive, au paiement privilégié de ses dettes personnelles, à la poursuite d'une activité déficitaire et au remboursement du compte courant d'associé, fautes de gestion ayant contribué à l'insuffisance d'actif dès lors qu'une demande d'ouverture de la procédure collective dès le mois de mars 2012 aurait pu permettre le redressement de l'entreprise, le gérant n'a pas tenu de comptabilité régulière.

La Cour de cassation casse l’arrêt sur ce point le 3 avril 2019.
Elle relève que la cour d’appel n’a pas donné de base légale à sa décision car elle n’a pas caractérisé le lien de causalité entre la faute de gestion relative à la tenue de comptabilité régulière et l’insuffisance d’actif de la société.

© LegalNews 2020
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici