Abus du droit d'opposition à mariage

Pour déclarer qu'un droit d'opposition à mariage est abusif, le juge doit caractériser les circonstances particulières faisant dégénérer en abus ce droit d'opposition.

Le 25 septembre 2013, Mme Y. a formé opposition au mariage de M. P. et Mme W., lequel devait être célébré devant l'officier de l'état civil le 6 octobre 2013.
Le 15 novembre 2013, M. P. a assigné Mme Y. afin de voir ordonner la mainlevée de cette opposition et en paiement de dommages-intérêts en réparation du préjudice subi.

Dans un arrêt du 19 février 2015, la cour d'appel de Versailles a condamné Mme Y. à payer une certaine somme à M. P. à titre de dommages-intérêts. Elle a retenu que l'opposition à mariage n'était pas fondée et qu'en conséquence, elle présentait un caractère fautif de nature à engager sa responsabilité.

La Cour de cassation casse l'arrêt sur ce point, le 11 juillet 2019, au visa de l'article 1382, devenu 1240 du code civil, ensemble l'article 179, alinéa 1er, du même code.
Elle estime que la cour d'appel a privé sa décision de base légale en se déterminant ainsi, sans caractériser de circonstances particulières faisant dégénérer en abus le droit d'opposition.

© LegalNews 2019
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici