Enfant né d'une PMA à l'étranger : la Cour de cassation confirme la filiation dans le cadre des couples lesbiens

La Cour de cassation a confirmé l'établissement de la filiation entre un enfant né d'une PMA à l'étranger et l'épouse de la femme qui avait accouché.

Une dame, de nationalité australienne, a donné naissance par procréation médicale assistée (PMA) à un enfant, à Chelsea au Royaume-Uni. L'épouse de cette première, de nationalité française, a demandé aux autorités françaises la transcription de l'acte de naissance sur les registres de l'état civil consulaire.
Le consulat général de France a refusé de transcrire l'acte de naissance, au motif que la filiation n'était pas établie.

La cour d'appel de Rennes, par un arrêt du 18 décembre 2017, a confirmé la décision des autorités consulaires et refusé la transcription de l'acte de naissance dans le registre d'état civil.

La Cour de cassation, dans un arrêt rendu le 18 mars 2020, décide de ne pas suivre l'arrêt d'appel.
La Cour de cassation rappelle qu'aux termes de l'acte 3, alinéa 1, de la Convention de New-York du 20 novembre 1989, "dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu'elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale ".
Ainsi, la Cour de cassation estime que ni la circonstance que l'enfant soit né d'une PMA ni le fait que l'acte de naissance étranger désigne la mère ayant accouché et une autre femme en qualité de mère ne constituent un obstacle à la transcription sur les registres français de l'état civil.
La Cour de cassation casse donc l'arrêt d'appel et ordonne la transcription de l'acte de naissance sur les registres d'état civil.

© LegalNews 2020
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici