Action en nullité pour insanité d’esprit du majeur protégé

Le respect des dispositions relatives à la régularité des actes accomplis par une personne placée sous le régime de curatelle ne fait pas obstacle à l’action en nullité pour insanité d’esprit.

M. Y. a souscrit un contrat d’assurance sur la vie.
Il a signé un premier avenant modifiant la clause bénéficiaire le 17 juin 2010.
Par la suite, il a été placé sous le régime de la curatelle simple, puis sous le régime de la curatelle renforcée.
Avec l’assistance de son curateur, il a signé un second avenant modificatif au contrat d’assurance sur la vie, désignant Mme Z. et M. D.

A la suite de son décès, sa veuve, Mme X., a agi en nullité pour insanité d’esprit du premier avenant.
Le tribunal a prononcé la nullité de l’avenant du 17 juin 2010 et déclaré valable celui du 15 septembre 2014.
En cause d’appel, Mme X. a sollicité l’annulation de ce second avenant.

Dans un arrêt du 9 octobre 2018, la cour d'appel de Besançon a rejeté cette demande.
Les juges du fond ont retenu M. Y. a demandé à modifier la clause bénéficiaire du contrat par l’intermédiaire de son curateur, cette demande étant datée et signée par ce dernier.
Ils ont ajouté que, dans la mesure où il appartenait au curateur de s’assurer tant de la volonté de M. Y. que de l’adéquation de sa demande avec la protection de ses intérêts et où il n’est justifié d’aucun manquement du curateur à ses obligations, il y a lieu de juger l’avenant valide.

La Cour de cassation casse l’arrêt le 15 janvier 2020.
Elle estime que la cour d'appel a violé les articles 414-1, 414-2, 3°, et 466 du code civil en statuant ainsi.
La Haute juridiction judiciaire rappelle que le respect des dispositions relatives à la régularité des actes accomplis par une personne placée sous le régime de curatelle ne fait pas obstacle à l’action en nullité pour insanité d’esprit.
Ainsi, la cour d’appel a statué par des motifs impropres à écarter l’existence du trouble mental de M. Y. au moment de la conclusion du contrat d’assurance sur la vie litigieux, alléguée par Mme X.

© LegalNews 2020
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici