Faute du notaire : l'existence d'une insuffisance d'actif doit être démontrée

Le juge devait rechercher si, en conséquence de la faute imputée au notaire dans la remise du prix de vente de l'immeuble indivis, la liquidation judiciaire accusait une insuffisance d'actif, seule de nature à caractériser l'existence d'un préjudice causé par cette faute.

Un débiteur en liquidation judiciaire a participé à la vente d'une maison dont il était copropriétaire indivis et dont la part du prix lui revenant a été versée à sa fille.
Estimant que le notaire avait commis une faute en répartissant ainsi la part du prix de vente qui revenait au débiteur, le liquidateur a engagé contre lui une action en indemnisation du préjudice subi par la liquidation judiciaire.

Pour condamner le notaire à payer une somme au liquidateur et rejeter ses demandes, la cour d'appel de Nouméa a retenu que le passif de la liquidation judiciaire s'élevait à un certain montant.

La Cour de cassation censure cette décision au visa de l'article 1382, devenu 1240 du code civil.
Dans un arrêt du 24 octobre 2019, elle reproche aux juges du fond de ne pas avoir recherché si ce passif ne pouvait être apuré avec les autres actifs et si, en conséquence de la faute imputée au notaire, la liquidation judiciaire accusait une insuffisance d'actif, seule de nature à caractériser l'existence d'un préjudice causé par la faute du notaire.

© LegalNews 2020
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici