Transmission de QPC : crédit d’impôt pour investissement en Corse

Le Conseil d'Etat transmet au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité relative au crédit d’impôt pour investissements réalisés et exploités par les PME en Corse.

Une question prioritaire de constitutionnalité relative au quatrième alinéa du 1° du I de l'article 244 quater E du code général des impôts, dans sa version applicable au litige, a été présentée au Conseil d’Etat.

Selon cet article, les petites et moyennes entreprises (PME) relevant d'un régime réel d'imposition peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt au titre des investissements réalisés en Corse pour les besoins d'une activité industrielle, commerciale, artisanale, libérale ou agricole.
L'une des conditions pour pouvoir bénéficier de ce crédit d'impôt est que "le capital des sociétés doit être entièrement libéré et être détenu de manière continue, pour 75 % au moins, par des personnes physiques ou par une société répondant aux mêmes conditions" (effectif, chiffre d’affaires, total de bilan et détention du capital).

Dans un arrêt du 16 septembre 2019, le Conseil d'Etat considère que le moyen tiré de ce que les termes "le capital des sociétés doit être entièrement libéré" de cette disposition portent atteinte aux droits et libertés garantis par la Constitution, notamment aux principes d'égalité devant la loi et d'égalité devant les charges publiques, soulève une question présentant un caractère sérieux.
Il renvoie donc la question prioritaire de constitutionnalité au Conseil constitutionnel.

© LegalNews 2019
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici