Péremption de l'autorisation d'exploiter une installation classée

Une carrière de granodiorite était exploitée sur le site d'une commune. Suite à l'arrêt de l'exploitation de cette installation classée, un arrêté préfectoral a autorisé le changement d'exploitant. La commune sur le territoire de laquelle se trouve la carrière a contesté cet arrêté au motif qu'aucune autorisation ne pouvait être accordée, la cessation de l'exploitation datant de plus de deux ans consécutifs, conformément à l'article R. 512-38 du code de l'environnement. Dans un jugement du 7 novembre 2007, confirmé par la cour administrative d'appel de Lyon, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a rejeté les conclusions de la commune. Dans un arrêt du 8 décembre 2009, la cour administrative d'appel retient que "la circonstance que l'ancien exploitant n'a acquitté aucune taxe professionnelle depuis l'année 2001, et qu'il n'a procédé à aucune déclaration de tire de mine depuis avril 2002 ne caractérise pas un défaut total d'exploitation de la carrière durant deux années consécutives qui soit de nature à démontrer une péremption de l'autorisation d'exploiter transférée à un nouvel exploitant".
© LegalNews 2011
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant de 15 jours d’essai gratuit et sans engagement grâce au Monde du Droit, cliquez ici