JURIDICONLINE

twitter   

Assimiler un vin, même excellent, à un grand cru est illicite

Une comparaison si appuyée qu'elle conduit à une sorte d'assimilation avec un grand cru, de nature à créer une confusion avec des vins qui peuvent se prévaloir de cette mention, justifie la condamnation d'une société viticole pour pratique commerciale trompeuse et publicité comparative illicite.

Dans le journal "Le Figaro" du week-end des 15 et 16 novembre 2014 a été publiée une publicité reproduite en ces termes : "Reignac, premier grand cru classé" avec, en minuscule, un astérisque précisant "si c'était vrai, peu se l'offrirai(en)t".
Des organisations professionnelles ont dénoncé une atteinte manifeste aux mentions traditionnelles protégées et une publicité comparative illicite.

La société viticole et son gérant et ont été cités devant le tribunal correctionnel pour y répondre de pratique commerciale trompeuse et de publicité comparative illicite.
Le tribunal a déclaré les prévenus coupables des faits qui leur étaient reprochés et les a condamnés à une peine d'amende, prononçant par ailleurs sur les intérêts civils. Les prévenus et le procureur de la République ont relevé appel de cette décision.

La cour d'appel de Bordeaux a confirmé la déclaration de culpabilité du chef de pratique commerciale trompeuse.
Les juges du fond ont énoncé que la qualité du vin produit par la société défenderesse, d'appellation Bordeaux supérieur, était incontestablement excellente, avec de remarquables résultats aux dégustations à l'aveugle et avec des notes très élevées données par les plus grands spécialistes. L'excellence de ce Bordeaux supérieur avait conduit certains, et notamment un journaliste, à comparer château Reignac avec des vins prestigieux pouvant se prévaloir de la mention "grand cru".
Les juges ont ajouté que le gérant, qui assumait la responsabilité de la stratégie de communication de sa société, avait entendu tirer partie de la reconnaissance unanime de la qualité de ses vins en reprenant ces comparaisons avec des crus classés au travers notamment des termes repris à la prévention, extraits des pages "un château et des hommes", "un terroir unique" et de la page consacrée aux vidéos, "la perle rare du bordelais".
Ils en ont conclu que la mise en avant de cette comparaison était si appuyée qu'elle conduisait à une sorte d'assimilation entre château Reignac et un "grand cru" ce qui, de fait, était véritablement de nature à créer une confusion avec des vins qui pouvaient se prévaloir de cette mention.

Dans un arrêt rendu le 19 novembre 2019, la Cour de cassation considère que la cour d'appel a justifié sa décision en retenant que la mention publicitaire était de nature à induire en erreur et susceptible d'altérer de manière substantielle le comportement économique d'un consommateur de vin normalement informé et raisonnablement attentif et avisé.

La Haute juridiction judiciaire approuve également les juges du fond d'avoir confirmé la déclaration de culpabilité du chef de publicité comparative illicite, en retenant que par l'assimilation du grand vin de Reignac à un premier grand cru classé, il s'agissait bien de tirer profit de la notoriété attachée à cette mention traditionnelle protégée de cru classé, ou premier grand cru classé, de manière indue puisque Reignac ne pouvait y prétendre.

© LegalNews 2020


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

  • Un service de veille multi-sources unique sur le marché : une ouverture sur l’ensemble des sources de références de l’information juridique
  • Chaque jour, la garantie d’être informé en temps réel de toute l’actualité indispensable à votre profession (alertes thématiques, alertes sur mots-clés…)
  • Une information claire, précise et rapide à appréhender, grâce à des synthèses élaborées par des spécialistes et l’accès direct aux textes officiels

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici

Se référencer

Vous êtes avocat ou juriste spécialisé ? Si vous souhaitez recevoir des demandes de devis, référencez vous en complétant le formulaire de contact.

Vos offres d'emploi

Pour publier une offre d'emploi, cliquez ici

Librairie

Vous êtes ici : Home Actualités Consommation Assimiler un vin, même excellent, à un grand cru est illicite

LegalNews France : le service de veille juridique des avocats et des juristes

BiblioVigie : le service de veille de la profession comptable, en partenariat avec Bibliotique pour le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) et la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC)

LegalNews Notaires : l'actualité juridique des professionnels du notariat. 

LegalNews International : le service de veille de l'actualité juridique internationale

LegalNews Public : toute l'actualité juridique pour les Administrations et Collectivités

LegalNews Procédures Collectives : l'actualité du droit des procédures collectives

Le Monde du Droit : le quotidien d'information des professionnels du droit

GESTION DE FORTUNE, ce mois-ci
Gestion de Fortune - mai2013

Juin 2013

 

ArchiDesignClub : architecture, design & tendances


Webzine Architecture+Design

Juridiconline est un portail édité par LegalNews.

  •     Tél : +33 1 56 79 89 89
  •     Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  •     Sites internet :