JURIDICONLINE

twitter   

La notion d’entreprise liée s’apprécie au regard de la détention de la majorité des droits de vote

Sont des entreprises liées les entreprises dont l'une a la majorité des droits de vote des actionnaires ou associés d'une autre, même si les dispositions statutaires de cette autre entreprise exigent que des décisions soient prises à l’unanimité afin d’éviter que l’entreprise majoritaire puisse exercer une influence déterminante sur elle.

Les époux X. ont souscrit à des augmentations du capital de la société A., laquelle détenait des participations dans le capital des sociétés B., C. et D. Dans leurs déclarations au titre de l'impôt de solidarité sur la fortune pour les années 2008 à 2011, les époux X. ont considéré que ces souscriptions leur ouvraient droit à la réduction d'impôt pour investissement dans les petites et moyennes entreprises (PME) prévue par l'article 885-0 V bis du code général des impôts.
Estimant que la société A. était une entreprise liée aux sociétés B., C. et D. et qu'elle ne constituait pas une PME au sens de ce texte, l'administration fiscale a notifié aux époux X. une proposition de rectification remettant en cause les réductions d'impôts et rehaussant le montant des impositions dues. Après paiement des sommes réclamées et rejet de leurs réclamations, les époux X. ont saisi le tribunal de grande instance en annulation de la décision de rejet et en remboursement des sommes réglées.

Par un arrêt du 16 décembre 2015, la cour d’appel de Poitiers a fait droit à la demande de la société A. Elle constate que, si celle-ci détenait 99,99 % du capital des sociétés B. et C., il ressort des dispositions statutaires de ces sociétés que les décisions majeures et déterminantes au sein de ces deux sociétés ne pouvaient être adoptées par la société A. seule. De même, elle relève que si la société A. détenait 99,5 % de participation au sein de la société D., les statuts de celle-ci prévoyaient que les résolutions de l'assemblée générale des associés devaient être adoptées à l'unanimité, de sorte que la société A. ne pouvait, seule, adopter la plupart des décisions relatives au fonctionnement de la société D. La cour d’appel en déduit que, la société A. ne pouvant dès lors exercer une influence déterminante sur les autres sociétés, ni nommer ou révoquer les organes de direction, elle ne pouvait être considérée comme liée à ces sociétés au sens de l'article 3 de l'annexe I du règlement.

Dans un arrêt du 8 novembre 2017, la Cour de cassation invalide le raisonnement de la cour d’appel de Poitiers. Elle considère qu’au regard des dispositions de l'article 3, paragraphe 3 a), de l'annexe I du règlement (CE) n° 70/2001 de la Commission du 12 janvier 2001, modifié par le règlement (CE) n° 364/2004 du 25 février 2004, et l'article 3, paragraphe 3 a), de l'annexe I du règlement (CE) n° 800/2008 du 6 août 2008, auxquels se réfère, dans ses versions successivement applicables, l'article 885-0 V bis I.-1, a, du code général des impôts, la cour d’appel a commis une erreur de droit puisque les textes précités prévoient que sont des entreprises liées les entreprises dont l'une a la majorité des droits de vote des actionnaires ou associés d'une autre.

© LegalNews 2018


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

  • Un service de veille multi-sources unique sur le marché : une ouverture sur l’ensemble des sources de références de l’information juridique
  • Chaque jour, la garantie d’être informé en temps réel de toute l’actualité indispensable à votre profession (alertes thématiques, alertes sur mots-clés…)
  • Une information claire, précise et rapide à appréhender, grâce à des synthèses élaborées par des spécialistes et l’accès direct aux textes officiels

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici

Se référencer

Vous êtes avocat ou juriste spécialisé ? Si vous souhaitez recevoir des demandes de devis, référencez vous en complétant le formulaire de contact.

Vos offres d'emploi

Pour publier une offre d'emploi, cliquez ici

Librairie

Vous êtes ici : Home Actualités Fiscalité Fiscalité des personnes La notion d’entreprise liée s’apprécie au regard de la détention de la majorité des droits de vote

LegalNews France : le service de veille juridique des avocats et des juristes

BiblioVigie : le service de veille de la profession comptable, en partenariat avec Bibliotique pour le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) et la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC)

LegalNews Notaires : l'actualité juridique des professionnels du notariat. 

LegalNews International : le service de veille de l'actualité juridique internationale

LegalNews Public : toute l'actualité juridique pour les Administrations et Collectivités

LegalNews Procédures Collectives : l'actualité du droit des procédures collectives

Le Monde du Droit : le quotidien d'information des professionnels du droit

GESTION DE FORTUNE, ce mois-ci
Gestion de Fortune - mai2013

Juin 2013

 

ArchiDesignClub : architecture, design & tendances


Webzine Architecture+Design

Juridiconline est un portail édité par LegalNews.

  •     Tél : +33 1 56 79 89 89
  •     Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  •     Sites internet :